Radio Ciel Bleu - 107.1 FM à Béziers Ecouter Radio Ciel Bleu Sports - Web Radio Ecouter Radio Ciel Bleu en live - Web Radio

 Résultat de recherche d'images pour "gifs animes bonne année 2018"



Communiqué de presse Alain Caralp, Maire de Colombiers et Président de la Communauté de communes

La Domitienne réagit à l’annonce d’EDF Renouvelables de développer son site de Colombiers.

Je constate, pour m’en réjouir pour ma commune, mais aussi pour notre Communauté de communes et plus largement pour le Biterrois, que les engagements qu'EDF Renouvelables a pris devant nous fin août, sont tenus. EDF Renouvelables porte un projet de développement ambitieux à l’horizon 2030... parallèlement, nos collectivités se doivent de devenir des territoires à énergie positive ! Nos avenirs sont donc interdépendants ! Continuons à œuvrer collectivement. Dans cet esprit, je prendrai dans quelques jours l’initiative d’une réunion, associant EDF Renouvelables, la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et l’agglomération de Béziers, dont l’objet sera de poser l’ensemble des points sur lesquels les agents et l’entreprise sont sensibilisés et qui, pour partie, relèvent des pouvoirs publics (déplacements pendulaires depuis la gare notamment).


Alain Caralp, Maire de Colombiers et Président de La Domitienne




La Domitienne A la rencontre des chefs d'entreprise du territoire


La collectivité met en débat son projet économique le lundi 12 mars. Une démarche de concertation unique.


Le schéma de développement économique en construction


Notre collectivité s'est engagée à développer l'attractivité économique de son territoire, à aider les entreprises créatrices d'emploi, en offrant des conditions optimales à leur développement. Actuellement nous élaborons notre schéma de développement économique, qui va poser les fondements de notre politique économique pour la décennie à venir. Nous voulons aller plus loin dans la concertation en y associant les chefs d'entreprise, dans une réflexion globale qui aboutira à un programme d'actions.


Le monde de l'entreprenariat invité à bâtir le renouveau économique


Nous avons invité tous les chefs d'entreprise, les artisans, les commerçants, les professions libérales de notre territoire, à venir échanger et apporter leurs témoignages mais surtout leurs visions de l'avenir. Notre seule bonne volonté d'élus ne sera pas suffisante, c'est tous ensemble que l'on doit bâtir le renouveau économique de notre territoire, ensemble que l'on va définir un plan d'actions réaliste. C'est pourquoi nous les attendons nombreux, très nombreux, le lundi 12 mars, 18h, au domaine La Bâtisse à Vendres.


Un temps d'échange privilégié


Trois ateliers thématiques sont proposés aux choix des participants: le premier, comment structurer une offre commerciale et artisanale équilibrée et dynamique ? Le deuxième, quels moyens pour développer le tourisme et le troisième atelier, que peut impulser La Domitienne et quelles actions pour répondre aux besoins des entreprises et favoriser leur développement et leur ancrage sur le territoire ?


Dans la deuxième partie de la soirée et après la synthèse des ateliers, le moment de la convivialité permettra d'autres échanges avec nos invités.


 


Tous les chefs d'entreprise du territoire de La Domitienne peuvent participer.

Inscription : l.rumeau@ladomitienne.com ou sur le site de La Domitienne.





Sauver le tribunal de Béziers
Face au mouvement de contestation des avocats et des magistrats, Alain Caralp, président de la communauté de communes La Domitienne tient à apporter son soutien total pour que le combat d'une justice de proximité et humaine, ne soit pas vain.
« Etant absent du territoire, je renouvelle une nouvelle fois mon entier soutien dans votre combat. En tant qu'élu soucieux du lien social et attentif à tout ce qui pourrait le distendre, je refuse que la Justice se développe à plusieurs vitesses. L'attention que l'on doit aux victimes et aux personnes en état de fragilité, exige que l'institution judiciaire soit proche des justiciables, sans distinction de catégories sociales et encore moins géographiques. Par ailleurs, toutes les études le démontrent : pour être efficace, la sanction doit suivre le plus rapidement possible l'infraction et la clôture de l'instruction. »
       Alain CARALP






La Domitienne Deux voitures électriques au port Chichoulet

La deuxième voiture livrée pourra être chargée sur la borne électrique en service depuis peu.

Elle vient juste d'arriver la deuxième voiture électrique, mise à disposition des agents portuaires. Une nouvelle preuve de l'engagement de La Domitienne, en faveur de la transition énergétique.

L'installation d'une pompe à chaleur à la capitainerie, les chauffages et l'éclairage des sanitaires, les économies d'énergie se poursuivent. Sans oublier les pratiques mises en place en faveur de l'environnement depuis plusieurs années, telles la distribution aux plaisanciers du kit écolabel, l'élimination des nappes d'hydrocarbures, le remplacement des boudins hydrophobes, le plan de réception des déchets et la poursuite du projet Nappex, pour la préservation du milieu aquatique. Il s'agit de cages de protection placées sous les pontons, qui permettent aux larves et aux bébés poissons de grandir, en toute tranquillité.

 


Gile Laglasse

Photo : La Domitienne va installer plusieurs bornes de recharge électrique sur son territoire.


 







« Total Festum » en Domitienne cet été !




Le festival occitan Total Festum fera une halte dans trois communes de La Domitienne entre le 4 juin et le 1er juillet prochains.

Nissan, Colombiers et Maraussan reçoivent cet été et pour la première fois le festival Total Festum, qui se déploie chaque année de mai à juin sur toute la région Occitanie.
Le 4 juin à Nissan, le 24 à Colombiers, et le 1er juillet à Maraussan, ces journées seront l'occasion d'apprendre, de s'amuser, de déguster mais surtout de partager autour des cultures occitanes et catalanes. Danses, cours de cuisine, concerts, expositions, atelier : savant mélange pour découvrir ou redécouvrir les traditions du territoire.
L'association L'Occitana Prod, porteuse du projet Total Festum, s'associe chaque année à différentes collectivités d'Occitanie ainsi qu'à la Région pour proposer un festival riche et varié.




LA DOMITIENNE communauté de communes en Biterrois



Communiqué de presse d'Alain CARALP Président de La communauté de communes La Domitienne, maire de Colombiers, relatif à la campagne d'affichage de la municipalité de Béziers sur l'accueil des migrants.





« Je rêve que Béziers, notre biterrois, notre magnifique territoire puissent être connus de la France entière, de l'Europe entière pour son patrimoine, sa qualité de vie, son histoire, celle de ses illustres ambassadeurs que furent notamment Jean Moulin et Paul Riquet.

Je rêve que Béziers et notre biterrois deviennent ce pôle d'attractivité au cœur de la grande région.

Je rêve de sentir à nouveau l'esprit du "paratge" se diffuser, ressentir la ville où je travaille tous les jours depuis plus de 30 ans, ouverte sur le monde, sur la différence, accueillante, ville cosmopolite et vivante, peuplée de jeunes et de moins jeunes qui la font vivre et se battre...

C'est simplement et naturellement la raison d'être d'une ville Méditerranéenne qui ne peut se résoudre à voir cette mer nourricière engloutir tant d'hommes, de femmes et d'enfants.

Pour toutes ces raisons, je suis prêt à accompagner l'Etat et prendre ma part dans l'accueil de ces êtres humains qui ont fui la guerre et la misère.

Il ne faut jamais oublier qui l'on est, d'où l'on vient et personne sur terre ne se déracine volontairement pour aller vivre spontanément... dans la cité de Jean Moulin au regard de l'image actuelle nauséabonde qu'elle véhicule... »


Alain Caralp



  


Communiqué de presse de la DOMITIENNE


 

« Oui à l'emploi rural !!! »


Alain Caralp, président de la communauté de communes La Domitienne, réagit à propos des pôles commerciaux en périphérie et défend le projet Oppidum de Colombiers :


Avec un taux de chômage de près de 16%, mon combat et ma priorité sont l'emploi !!! Les villages ont aussi droit au développement de l'emploi, la ruralité a également le droit à la création d'emploi et de richesse. La ville de Béziers n'a pas à donner le « la » du développement économique du Cœur du Languedoc ou bien le maire de Béziers s'est récemment converti à une économie socialiste dirigée et planifiée. 


  1. Oui au respect du droit :

    L'Oppidum est un projet qui remonte à plus de 7 ans, conforme au droit de l'urbanisme et de l'environnement, travaillé avec sérieux en collaboration avec les services de l'Etat et du Département. Il a fait l'objet d'une enquête publique où tout le monde a pu s'exprimer et a reçu un avis favorable du commissaire enquêteur. Il constitue une extension de l'urbanisation de la zone d'activité commerciale de Viargues et est inscrit comme tel dans le schéma de cohérence territoriale en vigueur. A l'inverse du projet de Béziers, il ne vient pas en contradiction avec une volonté de requalifier l'entrée ouest de la ville en réhabilitant le site de Fonséranes ou encore en portant une Opération Grand Site pour le canal du Midi. Il s'agit simplement du rééquilibrage en grande surface de l'ouest biterrois.

    Le Président du syndicat mixte du scot Gilles D'Ettore a raison : il y a un document en vigueur qui s'applique actuellement et s'impose à nous les maires. Le Président du Scot est responsable de son application mais absolument pas de son élaboration faite sous la précédente mandature. La moindre des choses est d'appliquer le droit à une époque où les français réclament aux élus de la République d'être exemplaires.

  2. Oui au développement rural par l'emploi :

    Ce que les habitants me réclament dans ma permanence, c'est du boulot, du boulot, du boulot. Du boulot pour eux, pour élever leurs enfants dans la dignité et leur permettre de vivre au pays. L'Oppidum est un projet strictement privé qui devrait porter au moins 200 emplois nouveaux à l'ouverture. Les grandes surfaces alimentaires ne concurrencent en rien le commerce du centre-ville de Béziers. Par contre, effectivement, Immo-mousquetaire peut être considéré comme un opérateur nouveau qui va créer des emplois et je l'espère améliorer le pouvoir d'achat des ménages par une saine concurrence avec des opérateurs traditionnels locaux qui sont déjà historiquement très bien implantés dans le biterrois. Ce qui tue un centre-ville, c'est lorsqu'on ne l'aménage pas, lorsqu'on ne l'anime pas, lorsqu'on ne le nettoie pas, c'est lorsqu'on ne le dessert pas convenablement en mode doux… 

    Avec La Domitienne, j'injecte 10 M€ dans les villages pour leur aménagement en faveur du cadre de vie et permettre à un commerce local de qualité de s'y maintenir. Je ne veux pas paraphraser Pierre Mestre dirigeant d'Orchestra mais la vraie plaie du centre-ville de Béziers, tout le monde le sait, c'est le polygone : commerce de détail et de l'équipement de la personne, c'est propre, c'est sécurisé, c'est bien desservi, c'est ouvert entre midi et 2, tard le soir, il y a même une petite surface commerciale alimentaire, bref c'est comme un centre-ville,  d'ailleurs la population le plébiscite et l'utilise comme tel. Inspirons-nous plutôt de ce qui marche et ce qui a été fait par exemple par Narbonne pour son centre-ville lors du mandat précédent…

  3. Oui à la cohérence en politique :

    Regardez l'aménagement Est de la ville de Béziers déjà très fourni. Si je ne m'abuse, c'est bien en périphérie de Béziers que Décathlon pourrait déménager, c'est bien en périphérie de Béziers que Leroy Merlin pourrait s'installer, c'est bien en périphérie de Béziers qu'on ouvre encore et toujours à l'urbanisation commerciale … 

    Lorsqu'un grand groupe comme Intermarché installe sa base logistique sur le territoire de la CABM, je me réjouis car c'est de l'emploi biterro-narbonnais préservé, lorsque l'aéroport Béziers Cap d'Agde permet des retombées économiques de 60 M€ majoritairement sur le cap d'Agde, je m'en réjouis car c'est tout le Cœur du Languedoc qui avance… alors il faut se réjouir que ce projet d'Oppidum puisse voir le jour pour permettre également aux villages entre Béziers et Narbonne de vivre et de se développer. 

    C'est cela la coopération en matière de développement économique et elle ne doit pas oublier les villages !!!

     

     Alain Caralp